Guide d’Entretien Chaudière Gaz Murale

La chaudière gaz est un équipement de chauffage pour une habitation, plus économique que le chauffage à l’électricité, et mois polluant que le chauffage au fioul. Que ce soit au niveau du fonctionnement, des normes, de l’installation, du modèle ou même du prix, on trouve de tout sur internet. Il convient de bien choisir votre chaudière gaz car c’est un achat que l’on ne devrait pas réaliser souvent dans une vie et qui, mal choisi, peut être très contraignant.

chaudière gaz à condensation

En effet, une chaudière à gaz peut se changer tous les 15 ans pour que l’on reste à la pointe au niveau de l’économie d’énergie notamment car les systèmes ne cessent d’évoluer; mais on peut aussi la garder bien plus longtemps si l’on est satisfaits. Si elle est mal choisie, on peut avoir un mauvais rendement ou une grande consommation d’énergie inutile.

Il existe de nombreux types de chaudières à gaz différentes, elles peuvent être murales ou installées au sol, elles peuvent être de qualité différentes, et avoir un différent volume. Dans notre guide d’achat, nous passons en revue ces différents critères pour vous aider à choisir votre chaudière à gaz.

Mais avant d’en venir aux critères de choix, nous commençons par vous expliquer le fonctionnement et les spécificités d’une chaudière à gaz, ainsi que l’installation, le prix et la législation pour cet équipement.

Le fonctionnement d’une chaudière à gaz à condensation

Bien qu’il en existe différents modèles, les chaudières à gaz fonctionnent à partir du même principe. En effet, la chaudière est composée d’un brûleur qui chauffe l’eau pour ensuite la distribuer dans le réseau de chauffage choisi pour votre habitation.

chaudière à gaz à condensation explication fonctionement

Ce réseau est composé de tuyaux qui alimentent soit le chauffage au sol, soit des radiateurs à eau chaude selon ce que vous choisissez. Pour les grandes habitations, on conseille le chauffage au sol qui sera plus efficace.

Il y a deux technologies principales pour les chaudières à gaz :

  • La chaudière à gaz basse température où l’eau est chauffée à 40 degrés pour un rendement d’environ 90%.
  • La chaudière à condensation où l’eau est chauffée à 90 degrés pour un rendement d’environ 105%. Elle fonctionne à l’énergie latente: elle récupère l’énergie que produit la combustion du gaz pour la rendre à l’état liquide.

Selon le type d’installation choisi, vous pourrez ou non avoir besoin d’un système pour évacuer les fumées, souvent un conduit de cheminée en tube. Ce système peut être par ventouse, par VMC ou un tirage naturel.

Il existe un troisième type de chaudières à gaz: les chaudières mixtes ou double services. Elles produisent en plus de la chaleur de l’eau chaude sanitaire (ECS). L’eau chaude est produite selon un de ces trois systèmes:

  • Chaudière instantanée.
  • Chaudière à accumulation où l’eau chaude est stockée dans un ballon.
  • Chaudière à micro-accumulation où 3 à 5 litres d’eau chaude sont stockés dans le ballon.

On choisit le volume d’une chaudière à gaz en fonction de la surface de l’habitation.

On doit également choisir quel type de combustible utiliser pour sa chaudière à gaz. On a le choix entre le gaz naturel, la gaz de pétrole liquéfié (soit GPL ou propane) ou le gaz de ville. Le gaz naturel (aussi appelé GDF) a l’avantage de moins subir de variations de prix (ils se font par paliers) que le gaz de pétrole liquéfié qui est relatif aux fluctuations de prix des produits pétroliers.

L’installation d’une chaudière gaz condensation

Le type d’installation d’une chaudière à gaz dépend bien entendu de la chaudière que vous aurez choisi. Vous avez le choix entre une installation au sol ou une installation murale. La première nécessite plus d’espace, mais vous en aurez besoin si vous avez choisi une chaudière à production d’eau chaude.

Si vous avez choisi une chaudière mixte, l’installation différera selon le type de production d’eau chaude choisi. La chaudière à accumulation demandera plus de volume.

Si vous ne pouvez pas vous raccorder au réseau gaz naturel de la ville, et devez utiliser du gaz propane ou GPL, vous devrez faire installer en plus une citerne de stockage. Selon vos besoins, un fournisseur devra assurer le remplissage de votre citerne.

chaudiere à gaz condensation Installation

Pour l’installation de votre chaudière à gaz, vous pouvez choisir de trouver un prestataire en ligne, par téléphone, ou lié à l’endort où vous achetez votre chaudière (comme Darty par exemple). Si vous choisissez votre prestataire en ligne ou par internet, nous vous conseillons de ratisser large et de demander 3 devis pour pouvoir comparer les prix, car ils peuvent varier grandement entre différents prestataires.

Bien que les installations diffèrent selon le type de chaudière choisie, on peut dégager des étapes similaires à toutes les chaudières pour vous donner une idée du travail à réaliser:

  • Le raccordement hydraulique. L’installateur va d’abord mettre en place la chaudière et ses accessoires qui lui permettront d’être reliée à tout le circuit de chauffage.
  • Le raccordement électrique. Une chaudière doit être raccordée au circuit électrique pour son bon fonctionnement.
  • Le raccordement au gaz. L’installateur va ensuite alimenter la chaudière selon le type de combustible choisi.
  • Le raccordement à l’eau chaude et froide. Surtout si vous avez choisi une chaudière mixte ou permettant de produire de l’eau chaude, il faut que l’installateur se charge de raccorder la chaudière au circuit d’eau sanitaire.
  • Le raccordement des vidanges. Une vidange ponctuelle devra être réalisée sur votre chaudière si celle-ci n’est pas automatique. Ainsi, l’installateur doit mettre en place le raccordement au robinet de vidange pour le nettoyage du circuit de chauffage.
  • Le raccordement au conduit d’évacuation des fumées. Que ce soit pour relier à un conduit de cheminée en tube ou une ventouse, il faudra que l’installateur relie la chaudière au système d’évacuation des fumées choisies.
  • La mise en eau. Après avoir vérifié que tout est bien raccordé, l’installateur peut ensuite mettre la chaudière en eau, c’est à dire qu’il va ajuster le niveau d’eau et de pression nécessaires.
  • La mise en service. Enfin, la chaudière peut être allumée.

Le prix d’une chaudière à gaz murale

L’un des principaux avantages d’une chaudière gaz est son prix, qui est souvent plus avantageux que pour les chauffages électrique, au bois, au fioul ou hybrides.Les prix des chaudières à gaz varient selon le type de chaudière choisi, mais une chaudière avec un meilleur rendement sera plus cher à l’achat mais vous consommerez moins d’énergie avec le temps. Tout dépend donc de vos besoins et de votre budget!

chaudiere à gaz condensation Prix cout

Les prix d’une chaudière gaz varient énormément. On en trouve à seulement 500 euros et jusqu’à 12000 euros.

N’oubliez pas de compter le prix de l’entretien, de la maintenance, et de l’installation dans votre budget. En effet, on peut compter entre 500 et 1500 euros pour l’installation d’une chaudière gaz selon le type d’installation, le type d’habitation et le prestataire choisi.

On peut bénéficier d’un crédit d’impôt (CITE) pour les chaudières à gaz, soit un abattement de 30% sur sa déclaration d’impôts (limité à 8000 euros par personnes). Mais toutes les chaudières ne sont pas éligibles. Leur éligibilité dépend:

  • du type de chaudière (renseignez-vous à l’achat pour savoir si la chaudière est éligible).
  • de l’installation par un professionnel Reconnu Garant par de l’Environnement (RGE).
  • L’installation doit être réalisée dans une résidence principale.
  • Le demandeur doit être propriétaire ou locataire depuis plus de 2 ans.

Ce sont souvent les modèles les plus chers de chaudières gaz qui bénéficient de cette réduction. Si vous êtes éligibles et que votre chaudière aussi, incluez le crédit d’impôt dans votre calcul pour voir si vous n’y gagnerez pas au change par rapport à un modèle moins onéreux mais qui n’est pas éligible.

Le prix de votre chaudière à gaz dépend aussi du prix du gaz que vous aurez choisi.

La législation d’une chaudière gaz

Les chaudières murales doivent être entretenues annuellement par un professionnel. Les entretiens réalisés ont pur but de prévenir certains risques comme l’intoxication au monoxyde de carbone par exemple. Elles peuvent aussi permettre de réduire les consommations d’énergie.

A savoir : A qui est la charge de l’entretien d’une chaudière gaz ? Locataire ou propriétaire

Les chaudières gaz doivent avoir un système d’aération et d’évacuation des fumées conformes. Il faut aussi que les chaudières et leurs éléments de raccordement soient estampillées NF et CE.

chaudiere à gaz condensation que dit la loi

C’est l’Union Européenne qui fixe les réglementations pour les chaudière gaz en France. Les chaudières à combustible liquide ou gazeux doivent en effet répondre au règlement européen 813/2013. Quant aux chaudières à combustion solide, c’est le règlement 1189/2015 qui doit être en vigueur.

Une règlementations pour les chaudières de faibles puissance et les autres :

  • Les chaudières de faible puissance sont celles qui vont de 4 à 400kW. Elles sont moins réglementées que les autres, mais doivent tout de même respecter les rendements minimaux, avoir la marque CE et avoir une déclaration CE de conformité. Ainsi, même si vous n’achetez qu’une petite chaudière de petite capacité, il vous faut cette déclaration pour être dans les normes.
  • Les chaudières dont la puissance se situe de 400 kW à 20MW sont plus régulées. Elles doivent avoir un rendement énergétique minimum conforme à ce qui est spécifié dans les articles R.224-20 à R.224-30 du code de l’environnement européen selon le type de combustible utilisé. Aussi, il faut que la chaudière gaz soit munie d’un appareil de contrôle pour mesurer son rendement et la qualité de sa combustion, sinon il faudra vos en pratiquer un séparément.

En ce qui concerne la législation encordant l’entretien des chaudières gaz, elles diffère également selon la puissance de la chaudière.

chaudiere à gaz basse température

Pour les chaudières de faible puissance :

L’entretien annuel sert donc à évaluer la performance énergétique de la chaudière pour vérifier son impact sur l’environnement. Si c’est une chaudière individuelle, c’est l’occupant qui doit organiser l’entretien de la chaudière, et ainsi se charger de trouver un prestataire agrée. Si c’est une chaudière collective, c’est au propriétaire ou au syndicat de s’en charger. Après l’entretien, le prestataire doit remettre une attestation qu’il faut garder pendant au moins deux ans au cas où il y aurait un contrôle. Cette attestation doit contenir le résultat de l’évaluation environnementale et énergétique de la chaudière, la fourniture de conseils et le résultat de la mesure de dioxyde de carbone.

L’entretien annuel est également l’occasion pour le prestataire de réaliser le nettoyage de la chaudière et de son réglage. On peut aussi recevoir des indications concernant la consommation d’énergie et comment améliorer celle-ci.

Les chaudières murale de puissance située entre 400kW et 20MW :

chaudiere à gaz bà condensation

les recommandations sont un peu différentes. L’entretien doit être réalisé tous les deux ans par des organismes techniques accrédités dont la lister est établie par le coffra (Comité français d’accréditation). C’est de toute façon l’utilisateur de la chaudière qui doit organiser cet entretien.
En plus des évaluations de rendement, du contrôle des appareils de mesure et du bon état des installations, le prestataire devra vérifier la tenue du livret de chaufferie et mesurer la concentration de polluant atmosphérique (NOx).

Pour en savoir plus sur l’entretien d’une chaudière : L’entretien d’une chaudière gaz

Si la chaudière a une puissance supérieure à 1MW, il convient aussi à l’organisme de vérifier les émissions de polluants notamment des particules selon la réglementation relative aux installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE).

Comment choisir sa chaudière gaz ?

chaudiere à gaz guide

Les différents types de chaudières gaz

Les différents types offrent chacun des points positifs et négatifs, il convient donc de choisir selon vos priorités et votre préférence.

  • Les chaudières gaz basse température sont moins chères que les chaudières gaz à condensation. Elles conviennent pour ceux qui ont un logement pas trop grand et bien isolé.
  • Les chaudières gaz à condensation ne nécessitent pas l’installation d’un conduit de cheminée. Elles ont également un très bon rendement et consomment moins de gaz. Elles sont en revanche plus chères. Elles conviennent à ceux qui ont un grand besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire, qui
  • Les chaudières mixtes (ou double service) ont bien entendu le point positif de produire en plus du chauffage pour la maison de l’eau chaude sanitaire. Si vos besoins en eau sont peu important ou que vous n’avez que peu de salles d’eau chez vous, une chaudière instantanée peut parfaitement vous convenir. Sinon, choisissez une chaudière à accumulation ou à micro-accumulation.

Certaines chaudières gaz basse température ne nécessitent pas non plus de conduit de cheminée; ce sont les chaudières gaz ventouse. Elles sont en effet pourvus d’un circuit pour l’arrivée d’air et d’un autre pour évacuer les fumées. Elles ne nécessitent pas non plus de prévoir un système d’aération puisqu’elles prennent l’air de l’extérieur. Les chaudières gaz cheminée en revanche puisent l’air dans la pièce où elles sont localisées. Il faut donc prévoir un système d’aération.

Pour en savoir plus sur les différents type de chaudière : Bien choisir sa chaudière à gaz

Ainsi, si vous souhaitez utiliser votre chaudière gaz dans un local fermé, il faudra choisir une chaudière gaz basse température ventouse ou alors une chaudière gaz à condensation.

Le volume de chauffe nécessaire

Le volume de chauffe nécessaire dépend de la surface de votre habitation, du nombre de salles d’eaux si vous choisissez une installation mixte, et de la qualité d’isolation. Si vous souhaitez une installation mixte donc avec production d’eau chaude sanitaire, vous devrez être regardants sur le volume dont vous avez besoin pour choisir le type de production.

Pour une chaudière à accumulation, on calcule à environ 50 litres par personnes le volume nécessaire pour le ballon à accumulation. C’est seulement 3 à 5 litres qui sont stockés dans le ballon en une fois pour les chaudières à micro-accumulation.

En cas de fuite : Que doit-on faire si la pression de sa chaudière à gaz baisse ?

Si votre besoin est moindre, une chaudière instantanée peut suffire à vos besoins.

Le rendement de la chaudière

chaudiere à gaz rendement

Les chaudières à condensation ont un meilleur rendement que les chaudière à basse température. Les besoins en rendement se calculent par rapport au volume de l’habitation. Le rendement est le rapport entre l’énergie consommée et l’énergie produite, et se calcule en pourcentage. Plus le rendement est haut, plus la chaudière est économique car vous avez une meilleure performance énergétique.

A ne pas manquer : Comment bien régler sa chaudière gaz ?

L’installation

Une installation au sol est préférable pour les grandes surfaces. Si votre logement est petit, une installation murale est moins encombrante et moins chère.

Les possibilités de programmation

Les chaudières gaz murale les plus modernes offrent souvent la possibilité de réguler automatiquement la température, d’être programmées ou d’être commandées à distance, permettant une utilisation plus confortable de la chaudière gaz.

Au niveau du thermostat, il peut se régler au degré ou au semi-degré près selon le modèle choisi.

L’éligibilité au crédit d’impôts

chaudiere à gaz crédit d'impot

L’éligibilité au crédit d’impôt peut être un critère de choix pour les chaudières à gaz puisque elles permettent donc une économie sur l’année de 30% sur les impôts (max 8000 euros par personne). Il convient donc, si vous êtes éligibles, de comparer les chaudières non pas seulement avec leur prix de vente, mais aussi par rapport à si elles-mêmes sont éligibles à ce crédit d’impôt car vous n’êtes pas à l’abri de faire une meilleure affaire avec une chaudière plus chère mais éligible.

Si vous n’êtes pas encore certain : Pompe à chaleur ou une Chaudière à gaz ?

La durabilité

La durabilité d’une chaudière gaz dépend notamment du type de matériau du corps de chauffe. L’acier est de mise pour les premiers prix, et sera moins durable que des corps de chauffe en fonte ou en sandwich fonte-acier.

Si vous rencontrez des soucis : Comment réparer une chaudière a gaz ?

S’il vous manque des informations plus précises sur les chaudières murales à gaz, n’hésitez pas à parcourir nos articles informatifs chaudières gaz. Nous y répondons aux questions les plus communément posées sur les chaudières gaz. Bonne recherche!